SARL et compte bancaire professionnel

Ouvrir un compte professionnel pour une SARL

Peu de créateurs d’entreprises le savent, mais au moment de lancer une société comme une SARL, l’ouverture d’un compte bancaire professionnel est une obligation. Le compte professionnel est nécessaire dès la phase de création, au cours de la vie de l’entreprise, pour la réalisation des diverses opérations financières, et surtout pour faciliter le contrôle de l’administration fiscale. Autant dire, des obligations et formalités sont à suivre afin de pouvoir ouvrir un compte bancaire pour une SARL. Les détails.

Pourquoi ouvrir un compte professionnel pour une SARL ?

Détenir un compte distinct d’un compte personnel

Le compte bancaire dont il est question est un compte dédié à l’activité de l’entreprise, donc doit être au nom de la SARL. L’appellation « compte professionnel » est davantage un terme bancaire pour désigner la différence avec les comptes personnels.

Bien que cela puisse couter cher, la nature de ce type de compte autorise des opérations différentes de celles des particuliers. Ce qui constitue un réel avantage. Il est donc déconseillé d’utiliser un compte affecté à des opérations personnelles, comme celui du gérant ou d’un associé. De plus, cela pourrait éviter toute confusion fiscale et comptable.

Déposer le capital social ou le minimum légal

Selon la règle de libération de capital social au sein d’une SARL, les apports en numéraire doivent être libérés au moins égal au minimum légal de 20 % au moment de la constitution.

Pour cela, il faut que les associés aient rédigé un projet de statuts dans lequel figurent le capital social, les droits reçus par chaque associé, les prises de décisions en assemblée… mais qui pourrait être modifié ultérieurement. Une fois que le projet de statuts est validé par la banque, le déposant pourra verser les fonds sur un compte bancaire bloqué au nom de la société. Il dispose de 8 jours après la réception des sommes pour le faire.

Simplifier les opérations financières

Un compte professionnel est un outil pratique qui permet de simplifier les transactions avec les tiers, clients, fournisseurs…. En outre, il permet de bénéficier des offres de financement adaptées à l’entreprise comme le crédit-bail mobilier pour l’acquisition d’immobilisations corporelles…, ainsi que des solutions de gestion comme les possibilités de financement à court terme. L’avantage de détenir un compte professionnel est aussi d’avoir un interlocuteur professionnel pour la gestion et le suivi rigoureux du compte de la SARL.

Quelles sont les formalités à suivre lors de l’ouverture d’un compte professionnel pour une SARL ?

Obtenir l’attestation de dépôt de fonds

Au moment du dépôt des fonds, la banque délivre une attestation qui permettra au gérant de la SARL d’immatriculer l’entreprise auprès du Greffe du tribunal de commerce. L’attestation de dépôt des fonds précise le montant de la part du capital libéré par chaque associé, avec les références du compte bancaire que le gérant a ouvert au nom de la SARL. La société pourra donc être constituée légalement, et l’avis de constitution pourra être publié dans un journal d’annonces légales.

Fournir les justificatifs nécessaires à la banque

La société a été immatriculée. Il ne reste plus qu’à produire les pièces demandées pour pouvoir régulariser l’ouverture du compte professionnel au nom de la SARL :

  • Un justificatif d’identité du gérant (carte nationale d’identité ou passeport)
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois

S’il existe des personnes habilitées à faire fonctionner le compte et la société, ces dernières doivent également fournir les pièces sus-citées.

  • Les statuts de la société, avec éventuellement les annexes aux statuts
  • Un extrait du journal d’annonces légales ou une attestation de parution de l’avis de constitution
  • Le certificat d’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés (extrait Kbis)

La banque se charge de vérifier la conformité des pouvoirs de ses représentants vis-à-vis des lois et aux statuts de la personne morale.

Disposer librement des fonds

Lorsque l’extrait Kbis et les statuts définitifs ont été présentés au banquier, les fonds pourront être débloqués, puis transférés sur le compte courant de la société. La SARL pourra alors s’en servir pour lancer ses activités et pourvoir à ses besoins.

Quelle banque choisir pour ouvrir un compte professionnel pour une SARL ?

Pour ouvrir un compte professionnel, une SARL est libre de s’adresser à la banque de son choix : établissement de crédit, bureau de chèques postaux, etc. Néanmoins, il convient de bien comparer les produits et services proposés par chacune d’entre elles avant de procéder à l’ouverture du compte.

Privilégier la proximité géographique

Si vous optez pour les banques traditionnelles, il est toujours pratique d’ouvrir un compte professionnel dans un établissement à proximité de l’entreprise. Bien qu’il puisse y avoir d’autres moyens de communiquer (email, téléphone, chat…), pour ceux qui privilégient encore le contact physique avec le conseiller, les déplacements seront moins contraignants.

Comparer les offres existantes

Bien entendu, la comparaison des offres permet d’avoir une vision large du marché, tant au niveau des tarifs (frais de tenue des comptes, commissions prélevées sur les transactions, frais annuels…) que des services proposés par les banques.

Ainsi, il est important de prendre connaissance des frais de gestion courante (assurance, abonnement…), des cartes bancaires proposées (paiement différé, immédiat), des facilités de caisses, des autorisations de découvert et de crédit… et tout ce qui peut faire partie des clauses de contrat.

Les néobanques et fintechs : une solution novatrice dans le secteur bancaire

En effet, l’univers des banques n’a pas échappé à la vague numérique. À l’heure actuelle, il est devenu possible d’ouvrir un compte professionnel auprès des banques en ligne. Elles proposent les mêmes services que les banques traditionnelles et parfois plus étendus.

Pour une SARL qui souhaite ouvrir un compte professionnel auprès de ces fintechs, les démarches sont plus simples, car tout se fait à distance sans contrainte de déplacement. De plus, les prix sont plus attractifs, et l’utilisation est plus intuitive.

Le numérique est exploité au maximum, en plus des services que l’on peut faire d’ordinaire sur internet, les néobanques proposent tout un panel d’outils qui aident les chefs d’entreprises à gérer leurs finances au quotidien. Pour contacter sa banque ou transmettre des pièces justificatives, exit la prise de rendez-vous et le courrier ! Les applications mobiles et autres chatbots se montrent de plus en plus efficaces et accessibles à toute heure.